• En Bolivie, les pro-Morales ne désarment pas

    Il y a 6 jours - Par Le Figaro

    REPORTAGE - Le 10 novembre dernier, la démission d'Evo Morales, accusé de fraudes électorales, est fêtée à travers toute la Bolivie. L'ex-chef de l'État n'en garde pas moins des partisans, à l'Assemblée, où son mouvement, le MAS, garde la majorité, comme dans le pays.
    Lire la suite ...